Mélisa Temime-Sellem - Naturopathe

11 BOULEVARD DES MONEGHETTI

06240 BEAUSOLEIL

Quels aliments pour un foie robuste ?

October 28, 2017

 

Le foie est un des organes les plus importants de notre organisme.

Cet émonctoire participe à environ 500 activités métaboliques différentes. Il filtre notre sang des toxiques et toxines, détruit l'excès de "mauvais" cholestérol, contrôle la glycémie, participe à la digestion des lipides en fabriquant la bile, transforme les nutriments issus de la digestion en molécules plus complexes afin de les redistribuer à l'organisme, produit des enzymes digestives utiles à l’intestin grêle...

 

Epuration, synthèse, stockage... vous l'aurez compris, un foie engorgé ou affaibli remet toute notre santé en question.

 

Bon nombre de symptômes peuvent apparaître : ballonnements, maux de tête, manque d’appétit, fatigue, douleurs intestinales, nausées, mauvaise haleine, sensibilité aux odeurs fortes, problèmes et démangeaisons de la peau, frilosité, sommeil difficile, début d’asthme...

 

Si la passoire est pleine à ras bord, peut-elle filtrer correctement ? Et bien non...

 

Heureusement, le foie a un merveilleux pouvoir d'auto-régénération si on agit sur ces deux plans :

 

1) On le met au repos en évitant toute surcharge inutile (détox)

2) On lui donne les nutriments qui le protègent et le régénèrent (revitalisation).

 

 

Les ENNEMIS du foie

 

Pour commencer, il faut comprendre qu'un foie qui a beaucoup de travail au quotidien, n'aura pas le temps de traiter "les dossiers en attente", c'est à dire les graisses et les toxines accumulées pendant des années. Il est trop occupé à évacuer les ajouts récents : sucres, mauvaises graisses, conservateurs, pesticides, médicaments, tabac, pollutions diverses...

 

Il s'agit donc de supprimer tout ce qui lui donne du travail en plus :

 

- Les graisses saturées : charcuteries, viandes grasses, abats, beurre, crème fraîche, lait entier, fromages, fritures, viennoiseries, chips... la plupart le savent déjà : non éliminées, ces graisses saturées augmentent le LDL ou "mauvais" cholestérol, sans parler du stockage sur les hanches...

Privilégiez les huiles crues bio et de première pression à froid, riches en oméga 3 (colza, lin, noix, cameline, périlla..) et en oméga 9 (huile d'olive).

 

- Exit les produits industriels : au delà du sucre et du sel ajoutés qu'ils contiennent, les aliments transformés par l'industrie agro-alimentaire contiennent des tas de molécules chimiques que le foie va devoir filtrer : conservateurs, agents de textures, exhausteurs de goût, colorants, pesticides... mais aussi des "acides gras trans", des graisses qui ont été modifiées chimiquement (=hydrogénées) afin de supporter des hautes températures.

Pires que les graisses saturées, les graisses trans augmentent elles aussi le LDL (appelé aussi "mauvais" cholestérol), mais font en plus baisser le HDL (ou "bon" cholestérol), le tout nuisant davantage à notre santé cardio-vasculaire.

On trouve les acides gras trans sur les étiquettes sous le nom de "matières grasses partiellement hydrogénées".

 

- Les sucres : Le foie joue un rôle essentiel dans la régulation de notre taux de sucre dans le sang. Si l'organisme n'en a pas un besoin immédiat, les sucres sont stockés dans le foie et les muscles sous forme de glycogène et redistribués lorsque les cellules ont besoin de glucose.

Mais si notre consommation de sucre dépasse les capacités de stockage en glycogène, cet excédent sera transformé en graisses dans le foie. Comment un foie trop gras peut-il faire son travail ?

 

- Autres aliments raffinés : pâtes, pain et farines blanches sont des calories vides qui se transforment en sucres. Il faut privilégier les céréales complètes qui aident à métaboliser les graisses présentes dans l’organisme et facilitent le travail du foie.

 

- Les excitants comme le café, le thé noir et le chocolat : ils contiennent des alcaloïdes (caféine, théine et théobromine pour le chocolat) que le foie doit éliminer, tout comme l'alcool et le tabac.

 

- Trop de mélanges alimentaires : un tri bien compliqué pour notre pauvre ami le foie qui ne sait plus où donner de la tête. Evitez de mélanger protéines, féculents, graisses et sucres au cours d'un même repas. Faire quelques monodiètes dans la semaine (c'est à dire ne manger qu'un seul aliment sain au cours d'un repas) le mettra au repos.

 

- La colère rentrée : et oui, il n'y a pas que l'alimentation. Lorsque la colère est chronique, elle engendre un surmenage hépatique. Alors soyez bienveillants, c'est bon pour la santé !

 

Les AMIS du foie

 

Les antioxydants sont une aide précieuse.

Lorsque le foie transforme les substances toxiques en substances moins dangereuses pour mieux les éliminer, il produit des radicaux libres, des molécules instables qui oxydent les cellules avoisinantes, ces dernières devenant à leur tour des radicaux libres. Ces réactions en chaînes provoquent des dégâts considérables : lorsqu'ils sont présents en trop grande quantité, le foie ne peut plus détoxifier et les cellules vieillissent prématurément.

 

Les antioxydants, en particulier le glutathion, aident notre organisme à éliminer ces radicaux libres et à évacuer les toxines.

 

Il faudra donc favoriser l’apport de certains nutriments, la plupart étant nécessaires à la synthèse de glutathion : vitamines C, E, B, acides aminés (méthionine, cystéine, glutamine), caroténoïdes dont le bêta-carotène, polyphénols dont les flavonoïdes, zinc, manganèse, cuivre, sélénium, magnésium, soufre...

 

Les aliments suivants sont donc particulièrement intéressants pour notre foie cars ils sont capables :

 

- de régénérer les cellules hépatiques,

- de neutraliser les radicaux libres et aider à l'élimination des toxines,

- d'activer les enzymes du foie, l'aidant ainsi à accomplir son rôle,

- de détoxifier un foie trop gras,

- de stimuler la production et/ou la sécrétion de bile pour une meilleur digestion,

- de réduire l'absorption des graisses et de faciliter leur évacuation.

 

Parmi les LEGUMES :

 

- Choux : brocoli, chou-fleur, chou romanesco, kale, chou vert, rouge, chou-rave, chou chinois, choux de Bruxelles...

- Ail

- Oignon

- Poireau

- Ciboulette

- Echalote

- Radis noir, blanc, rose

- Artichaut

- Betterave

- Carotte

- Avocat

- Asperge

- Céleri

- Poivron

- Cresson

- Roquette

- Chicorée

- Endive

- Pissenlit

- Ortie

- Persil

- Graines germées (toutes!)

 

Parmi les FRUITS :

 

- Citron

- Pamplemousse

- Orange

- Pommes

 

Parmi les PROTEINES ANIMALES :

 

- Jaune d'oeuf cru (oeufs mollets)

- Viandes blanches

- Poissons riches en omega 3

 

Parmi les CONDIMENTS et AROMATES :

 

- Curcuma

- Gingembre

- Raifort

- Moutarde

 

Parmi les HERBES et PLANTES :

 

- Romarin

- Chardon-Marie

- Desmodium

- Chrysantellum americanum

- Boldo

- Gentiane

- Pissenlit

- Bouleau...

 

 

Attention : Avant d'utiliser des plantes pour le foie en complément alimentaire, veillez toujours à consulter un naturopathe. Certaines peuvent être dangereuses en cas de calculs biliaires ou rénaux, ou pour les femmes enceintes ou allaitantes.

 

 

Share on Facebook
Please reload

Posts à l'affiche

Guide des lipides : faites le tri !

March 4, 2018

1/5
Please reload

Posts Récents