Mélisa Temime-Sellem - Naturopathe

11 BOULEVARD DES MONEGHETTI

06240 BEAUSOLEIL

Inspirez...expirez...

June 14, 2015

 

La respiration est avant tout, depuis notre naissance jusqu'à notre dernier souffle, un acte automatique qui permet de nous maintenir en vie.

Mais lorsque celle-ci est contrôlée, autrement dit pratiquée en conscience, elle devient un outil essentiel pour apaiser le système nerveux et prévenir bon nombre de problèmes physiques.

Selon la technique utilisée, la respiration nous dynamise ou nous apaise, permet de développer des qualités physiques et psychiques de détente, de concentration, de puissance, d’équilibre et de prendre le recul dont nous avons souvent besoin.

 

Le but premier de la respiration est d'oxygéner nos cellules : au niveau des alvéoles pulmonaires, les globules rouges se chargent en oxygène et le sang veineux rejette le gaz carbonique issu de la respiration cellulaire.

 

Mais pourquoi retenons-nous notre souffle lorsque nous avons peur ? Pourquoi respirons-nous plus vite lorsque nous sommes stressés ? Certaines douleurs peuvent-elle venir d’une mauvaise respiration ?

 

Le rôle primordial du DIAPHRAGME

 

Le diaphragme est un muscle en forme de parapluie qui se situe entre les poumons et les viscères. Il est fixé à l’avant au niveau du plexus solaire et à l’arrière au niveau des lombaires.

Il est traversé par l’oesophage, l’aorte, la veine cave inférieure et est innervé par les nerfs phréniques.

 

Le diaphragme est à la fois relié au système nerveux central (celui que nous contrôlons) et au système nerveux autonome (celui que nous ne pouvons contrôler). C’est pourquoi la respiration est à la fois automatique et contrôlable.

A cause de son lien avec le système nerveux, les situations de stress auront donc une incidence directe sur notre respiration, et vice-versa.

 

L'amplitude du diaphragme est d’environ 8 cm :

 

- Il descend vers les viscères lorsque nos poumons se gonflent d’air (à l’inspire),

- il remonte lorsque nos poumons se vident (à l’expire).

 

Lorsque nous respirons de manière automatique, d’autant plus lorsque nous sommes stressés, la respiration est souvent courte et haute. Le diaphragme ne s’abaisse pas suffisamment, il perd de son amplitude et avec le temps, de sa souplesse. Il se spasme, et des douleurs peuvent apparaître au niveau des lombaires sur lesquelles il va tirer, ou au niveau des muscles auxquels il est rattaché. Il peut susciter des dysfonctionnements en rapport avec les « tuyaux » qui le traversent (reflux gastrique, palpitations, arythmie...), limiter le retour veineux ou provoquer le ressenti d'une anxiété permanente.

 

Pourquoi les exercices RESPIRATOIRES sont-ils BENEFIQUES ?

 

Pour contrôler sa respiration, il est important de se focaliser sur :

 

- son lieu : claviculaire, thoracique, abdominale, rénale, complète…

- son amplitude : profonde, limitée, avec ou sans apnée...

- son rythme : rapide, lent, insistance sur l’inspire ou l’expire...

 

Il existe beaucoup d’exercices différents en fonction de l’effet recherché, mais pratiquer plusieurs fois par jour une respiration ventrale, ample, lente et régulière aura plusieurs bienfaits, et ce sur tous les plans de l’être :

 

 

Sur le plan physique :

 

- Meilleure oxygénation cellulaire : le CO2 est mieux éliminé, l’oxygène est distribué aux organes de manière optimum, renforçant tout le métabolisme, en particulier le système nerveux qui nécessite beaucoup d'oxygène. 

- Action alcalinisante : le poumon sert d’émonctoire de secours quand le trio intestin/foie/peau n’ont pas correctement joué leur rôle de rejet des surcharges acides et mucosiques. Le poumon éliminera mieux les acides, sous forme volatile.

- Digestion et transit améliorés : A chaque inspire et expire profonde, le diaphragme effectue une pression et un relâchement sur l’estomac, le foie et les intestins. Ce massage régulier permet de les stimuler.

- Meilleur retour veineux : à l’expire, le diaphragme remonte et provoque un effet de succion qui stimule le retour veineux. Les effets seront bénéfiques pour les personnes souffrant de jambes lourdes, varices.

- Rythme cardiaque et tension artérielle : en respiration ventrale, il sont ralentis. Les exercices permettent de réguler une tachicardie, des palpitations, ou tout simplement de se calmer, de faciliter le sommeil.

- Augmente la capacité thoracique : très bénéfique pour les asthmatiques, emphysémateux, tuberculiniques.

- Permet la régulation nerveuse : le diaphragme est directement relié au système nerveux et ce de manière volontaire et involontaire, par les nerfs phréniques. Le muscle agira en conséquence en réponse à un stress, en se contractant, mais le contraire est possible si nous prenons le contrôle de notre respiration. Une respiration lente, basse et régulière apaisera le système nerveux.

- Permet de mieux contrôler la douleur : pour les mêmes raisons que ci-dessus.

-
 Améliore la tonicité et la détente des muscles, la précision des gestes : grâce à une meilleure circulation et oxygénation.

 

Sur le plan énergétique :

 

- Permet aux flux énergétiques de circuler : l’énergie est redistribuée, harmonisée,

- Améliore la vitalité : recharge de « prâna » = énergie vitale,

- Augmentation du taux vibratoire

 

Sur le plan émotionnel : 

 

- Maîtrise de soi : du stress, des angoisses, des peurs, de la colère... par détente du diaphragme,

- Améliore le rapport avec les autres : prise de recul, gestion des conflits et tensions (moins de débordements ou d'inhibitions, réduit l’agressivité),

- Améliore la créativité,

- Meilleure estime de soi.

 

Sur le plan mental : 

 

- Détourne des pensées parasites : le caquetage incessant du mental cesse,

- Amélioration de la concentration et de la mémoire : grâce à l’oxygénation et à une meilleure qualité des neurotransmetteurs,

- Meilleure efficacité au travail,

- Augmentation de la vigilance.

 

Sur le plan spirituel : 

 

- Prépare à la méditation,

- Ouvre la conscience, permet la reliance,

- Permet l'élévation spirituelle, la purification.

 

Comment PROCEDER ?

 

La respiration ventrale est sans doute la plus facile à adopter lorsque l’on débute.

Elle peut être pratiquée n’importe où, du moment que vous pouvez fermer les yeux pendant quelques minutes et vous détacher de votre environnement.

 

Installez vous confortablement, assis ou en tailleur, le dos droit, le menton légèrement rentré, une main sur la cuisse, l’autre sous le nombril.

Fermez les yeux.

Effectuez une légère contraction de la zone périnée/anus.

 

Puis observez-vous :

- votre respiration : est-elle, saccadée, haute, vous sentez vous tendu, stressé ? Observez sans essayer de vous corriger.

- votre nuque, chacun de vos membres… prenez votre temps. Sont-ils tendus ou au contraire relâchés ?

- ressentez votre main, votre bras, avez-vous chaud, sentez vous un courant d’air frais sur votre peau ?

- doucement, prenez une inspiration par le nez et imaginez que votre buste est une bouteille, l’air entre jusqu’à votre ventre, votre ventre se gonfle sous votre main. Vous vous rechargez d’énergie vitale.

Puis laisser ressortir l’air de la bouteille, par la bouche, votre ventre se rentre légèrement.

 

Recommencez plusieurs fois, contrôlez uniquement le lieu de la respiration, respirez avec votre ventre sans penser au rythme ou au volume d’air, faites ce qui est le plus confortable.

 

A maintes reprises des pensées vont venir vous déconcentrer, cela n’est pas grave. Observez-les et revenez à votre exercice.

Focalisez-vous inlassablement sur votre respiration.

Au bout de quelques minutes vous serez déjà moins tendu, spasmé, plus serein. Un rythme respiratoire s'installera de lui-même.

 

Faire ces exercices pendant 5 min, 3 fois par jour, vous apportera déjà une grande partie des bienfaits ci-dessus, à commencer par le plan émotionnel.

 

 

Si en cas de stress ou d’anxiété, quelques minutes de respiration ventrale deviennent un réflexe, alors vous aurez gagné, vous aurez pris le chemin de la sérénité.

Il ne restera plus qu’à l’explorer !

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Posts à l'affiche

Guide des lipides : faites le tri !

March 4, 2018

1/5
Please reload

Posts Récents